L'analyste, de John Katzenbach

Publié le par Paco

analyste.jpgun mot sur l'auteur: 

John Katzenbach est un auteur américain né en 1950. Il a été chroniqueur judiciaire pour The Miami Herald et Miami News avant de se mettre à l'écriture. J'ai découvert cet auteur par hasard, comme bien souvent. Comme quoi, le hasard fait bien les choses, c'est bien connu. 

"L'analyste" est un roman qui m'a marqué par son intrigue, ses rebondissements, et surtout par son personnage principal. Cette oeuvre mérite alors un commentaire...

Le résumé de l'éditeur:

"Heureux 53ème anniversaire, docteur. Bienvenue au premier jour de votre mort". Lorsque lui parvient cette lettre de menace, l'existence du docteur Starks bascule dans le chaos. Ce psychanalyste à succès se trouve subitement entraîné dans un jeu morbide conçu par l'homme qui se fait appeler Rumpelstiltskin, comme le mauvais génie du conte des frères Grimm. Les règles sont simples, Starks dispose de deux semaines pour identifier Rumpelstiltskin et les raisons de sa colère. S'il y parvient, aucun mal ne lui sera fait. Mais en cas d'échec, l'inconnu tuera l'un après l'autre les proches du docteur, jusqu'à ce qu'il accepte de se donner la mort.

Mon avis:

 Il faut avouer que l'intrigue donne déjà envie de s'y mettre. Dès le début, ce psychiatre tombe dans un piège diabolique, sans retour, sans issue possible. C'est surtout l'incompréhension totale car ce docteur Starks n'a rien à se reprocher, bien au contraire. C'est un praticien près de ses patients, très professionnel, sans histoire. Il est veuf, vit seul dans son cabinet. Il enchaîne les consultations jour après jour. Il est très à l'écoute de ses patients. L'aspect psychologique des personnages est d'ailleurs très intéressant, profond.   

La menace proférée par cet inconnu va obliger Starks a retourner dans ses souvenirs, dans ses archives médicales, dans la vie de ses patients et anciens patients, afin d'essayer de savoir qui pourrait avoir une telle haine envers lui. Mais l'horrible machination est en route, le compte à rebours est lancé et les premières victimes tombent... Le Dr Starks va vite se retrouver seul, vulnérable, sans moyen. Il est contraint de suivre les règles qui lui sont données par cet inconnu qui le menace. Pourquoi? Peut-être a-t-il une bonne raison de le faire. Le passé nous rattrape parfois...  

C'est cet aspect là qui me plaît dans ce roman. Le personnage est anéanti, sans ressource, il subit, sa vie s'écroule jour après jour. Une marionnette manipulée par cet étrange inconnu. Jusqu'au jour où il va faire retourner la situation... Et là, c'est fort. Le Dr Starks va effectivement disparaître. Suicide? Accident? Il va mourir, enfin, c'est ce qu'il va faire croire. Il va tout sacrifier, tout entreprendre pour se venger, pour arriver, petit à petit, à la source, à l'inconnu qui le harcèle en semant la mort autour de lui. Le revirement de situation est magnifique. On découvre un personnage qui est devenu combatif, malin, courageux et surtout déterminé. Ce qu'il va tenter pour s'en sortir et arriver à ses fins et tout simplement de l'Art! J'en ai peut-être trop dit? Pas forcément, cela va bien plus loin que ce que vous pouvez imaginer. Peut-être va-t-il échouer... Bonne lecture si j'ai réussi à vous faire envie. 

Retrouvez mes romans de John Katzenbach dans la rubrique Auteur américains.

Commenter cet article

papa 30/05/2011 11:14


Excellent commentaire. Juste ce qu'il faut pour informer et stimulee le lecteur. Parfait !


Richard 30/05/2011 01:01


Je ne connais pas cet auteur ... Et ça me semble fort intéressant !
Alors, une découverte à faire !
Merci !