"Sharko", de Franck Thilliez --- Du sang pour sang!

Publié le par Paco

"Sharko", de Franck Thilliez
Éditions Fleuve Noir / 2017
573 pages

Sortie 11 mai 2017.


Ce thriller est un vrai bain de sang, mais pas vraiment dans le sens qui vous viendrait immédiatement à l'esprit!

Avant de débuter cette nouvelle enquête impliquant le fameux couple de flics Lucie Henebelle et Franck Sharko, je vous conseille de parcourir la petite anthologie biographique "Sharko Henebelle, couple de flics", disponible gratuitement en numérique sur diverses plateformes. Cet ouvrage, mis à dispo par l'auteur, vous donne l'occasion de vous remémorer tous les points forts, positifs, négatifs ou même tragiques, de ce couple désormais mythique pour les lecteurs de FT.

Caractères, psychisme, qualités, défauts, bonheurs, malheurs, vie privée, vie professionnelle, soit leurs parcours à travers les ouvrages. Mais attention: énormément de spoil, donc à lire uniquement en connaissance de cause! ;-)

Soit... "Sharko".

Le prologue met en avant déjà quelques notions liées à l'émotion, à savoir ici la peur ou encore peut-être le besoin incompréhensible d'être confronté à la peur. On n'ira pas beaucoup plus loin dans cette entrée en matière, à part peut-être vers un mort. Nous aurons plus de précisions plus tard...

Nous reprenons contact avec Lucie Henebelle, ce flic au lourd passé, confrontée à la mort à maintes reprises et sérieusement fascinée par le mal. Un sacré bon flic qui ne lâche absolument rien et qui va - ou essaye d'aller! - jusqu'au bout des choses.

C'est sur une enquête entreprise plus ou moins en solo par son oncle flic retraité, fraîchement décédé, qu'elle va placer son énergie. Cette histoire peu claire va la conduire droit dans le mur! Finalement, c'est assez sa spécialité! Bornée jusqu'à la moelle.

Quant à Franck Sharko, son compagnon, c'est au terme d'une enquête pour meurtres que nous croisons à nouveau son chemin. Comme sa compagne, c'est un ravagé du boulot, une mâchoire qui ne s'ouvre plus une fois un morceau dans la gueule. Un passé compliqué et très noir pèse également très lourd sur ses larges épaules. Bref, un couple très soudé qui se maintient debout en s'appuyant l'un contre l'autre.

Revenons à Lucie. Elle s'est donc lancée dans le mur, tête la première: grosse bavure. Franck Sharko, appelé à l'aide, ne peut que constater "les dégâts". Réaction: Lucie et Franck, flics au passé douloureux, trimbalant le résultat d'une vie qui ne leur a pas fait de cadeau, ne vont pas accepter de couler et de perdre ce qu'ils ont réussi à reconstruire petit à petit. Solution de secours: enquêter eux-mêmes sur le propre crime de Lucie!

La trame que nous suivons ici est brillante! Franck Thilliez provoque un grand dilemme dans l'âme du lecteur avec cette histoire. Si comme moi vous connaissez le couple Sharko - Henebelle depuis le début, vous ne saurez pas trop quoi penser. Mais je dois admettre que c'est plutôt bien vu.

Ça passe ou ça casse, mais au niveau de la déontologie, c'est foutu d'avance.

Pour nos deux flics, il s'agira d'être vigilants à chaque instant et de ne commettre aucune erreur. Le principe d'échange de Locard va s'avérer être leur ennemi public numéro 1 et leurs propres collègues auront, par la force des choses, un tout autre visage. Pour nous, lecteurs, cela sera le stress absolu à chaque élément nouveau, à chaque nouvelle piste liée à l'enquête !!

L'étau va se resserrer, mais il faudra qu'il se referme du bon côté et en dirigeant ses mâchoires à la bonne place! Un homme, un flic, va se pencher sur l'établi et utiliser cet étau d'une manière très réfléchie, ceci aux dépens de certains de ses collègues. Ce flic, il est bon! S'accrocher aux détails les plus insignifiants mais qui, mis bout à bout, constituent des éléments non négligeables.

Ce qui va encore être intéressant dans cette intrigue, c'est de voir jusqu'où une personne peut aller pour protéger un proche ou se protéger lui-même. Cela sera également fascinant - surprenant! - d'observer cet individu, contraint à commettre un acte inhabituel, déclenchant une sorte de processus lié à ses émotions. Qui sommes-nous vraiment au fond de nous? Des actions ou interactions peuvent-elles, dans l'extrême, faire ressortir une face cachée de nous-même?

Bref. Il va falloir la jouer serrée pour s'en sortir, surtout lorsque des éléments nouveaux à proximité de la scène de crime vont faire l'effet d'une bombe.

L'auteur va mettre en avant des aspects délicats, sensibles, à savoir la morale ou l'intégrité de flics bien mises à mal. L'expression "Le cul entre deux chaises" va prendre ici tout son sens. Qu'est-ce qui prime finalement? L'enquête? La vérité? La justice? Sa propre pomme?

Pour moi, le gros dilemme débutera vraiment au moment où l'on commencera à se dire: "de toute manière, ça ne changera rien". Oui mais! La vérité devrait être, pour un flic, l'élément primordial, sacré. Suivre cette histoire est un vrai combat contre la morale, surtout si vous êtes un lecteur-flic.

Mais voilà, j'admets que parfois la fin justifie les moyens, - rien n'est jamais noir ou blanc -, même au niveau de l'éthique. Peut-être faudrait-il se poser une seule et même question lorsque l'on prend une décision délicate, ou peut-être même deux questions: ce que je vais entreprendre, est-ce bien ou mal? Est-ce que je vais nuire ou faire du tort à quelqu'un suite à cette prise de décision?

Et encore faut-il définir ce qu'est le bien ou le mal...

Quoiqu'il en soit, dans l'affaire qui nous occupe, ce qu'a choisi de faire notre couple de flics va modifier des paramètres essentiels de l'enquête. Mais est-ce grave, voire important? Toute la question est là.

Cette enquête va s'avérer être de plus en plus complexe et de plus en plus terrifiante. L'un des protagonistes de cette affaire semble œuvrer d'une manière quasi impensable. C'est tordu, barbare et puissamment inhumain. La douleur, la cruauté, la torture, mais aussi le profit sont des termes qui illustrent parfaitement bien cette
œuvre.

Franck Thilliez renoue ici avec ce qu'il sait faire de mieux: jouer avec la terreur et l'angoisse, tout en articulant et en développant une trame liée à "l'expérimentation" sur un être humain.

Entre satanisme, secte et énormément de sang, - le sang dans tous ses états! -, nous allons visiter un monde bien particulier et assez déjanté. L'enquête va démontrer que quelque chose de conséquent est en train de se mettre en place. Je vais rester assez vague, évidemment, mais je pourrais sortir en vrac les mots suivants: expérimentation, métamorphose, biologie, art, transfusion, peur, profits, destruction ou encore maladies.

Nous ne sommes de loin pas dans un roman de Bram Stoker, créateur de Dracula, mais le vampirisme aura tout de même sa place ici. Si vous voulez trouver le fin mot de cette histoire, il vous faudra accepter d'être en contact avec le sang en permanence. 

Vers le dénouement, les choses se précisent et prennent un goût amer, ou plutôt un goût de fer. De grandes déviances seront mises en avant et nous dévoileront ainsi des personnages bien tarés! Mais pas seulement: il y aura encore le secret du sang à découvrir.

Voilà! Contrôlez bien ce qui coule dans vos veines et vos artères, car Lucie et Franck - constamment sur la brèche dans cette histoire - vont s'accrocher à une enquête qui fait froid dans le dos! 


Bonne lecture! Et n'hésitez pas à faire don de votre sang, c'est important! Même si cette histoire pourrait éventuellement vous rendre légèrement parano...

Commenter cet article