"L'opossum rose", de Federico Axat

Publié le par Paco

"L'opossum rose", de Federico Axat
Editions Calmann-Lévy / 2016
426 pages

Entre rêve, réalité et folie, nous allons arpenter des chemins très particuliers aux côtés d'un personnage tourmenté, à qui la mémoire joue de drôles de tours. Mémoire sélective? Déni? Nous allons tourner les pages de ce thriller pour nous approcher, pas à pas, d'une révélation que nous attendons avec une patience bien régulée par l'auteur!

Federico Axat va nous conduire vers les spécificités de notre cerveau, ses dysfonctionnements, ses aptitudes à nous protéger de situations qui nous sont pénibles, voire inacceptables. Peut-il sélectionner, fractionner, dissocier? Sans doute.

Un départ très accrocheur se présente à nous. L'introduction nous annonce tout de suite la couleur, sans prendre trop de détours superflus! Nous sommes d'emblée confrontés à un personnage, Ted McKay, qui broie du noir, un doigt sur la détente, et nous sommes également face à un grand dilemme, une énorme interrogation. Soit, nous sommes bien en train de lire un thriller en bonne et due forme!

Un suicide avorté à la dernière seconde, un mot étrange sur un bureau, une personne qui sonne à la porte et là, nous nous posons déjà mille questions, au moins.

L'ex-suicidé, si j'ose m'exprimer ainsi, se voit offrir une proposition aussi étrange que malsaine, mais aussi fascinante et juste.

Pourquoi fascinante? Car la proposition qui est faite ici est d'une logique implacable, voire carrément parfaite. Cela me fait même un peu souci que l'auteur ait eu une idée pareille! C'est méchamment redoutable, voire puissamment sinistre! Mais extrêmement pertinent et judicieux.

Mais. Il y a un mais, voire plusieurs!

En avançant dans cette histoire, avec précaution, nous allons remarquer que bien des éléments clochent. Moult détails dérangeants vont apparaître, pour nous, mais surtout pour Ted McKay, l'ex-suicidé. Cet homme va être confronté à des coïncidences, des sortes de malentendus ou encore à des phénomènes illogiques par rapport à ce qu'il est en train d'entreprendre et de vivre. Je ne peux évidemment pas vous en dire davantage..

La question suivante se pose désormais: sommes-nous en train de suivre cet homme avec des œillères, sans même essayer de nous remettre en question? Oui, car il semblerait bien qu'une trame à la "Shutter Island" soit en train de se mettre en place!

Du coup, c'est avec prudence qu'on aborde la suite de ce thriller! L'auteur tente visiblement de nous bluffer d'une manière assez subtile! En ce qui me concerne, il arrive encore assez bien me déstabiliser. Du coup, je croche!

La structure de ce thriller est assez atypique, tordue, malléable et interprétable, et nous donne donc pas mal de fil à retordre pour y voir clair. L'auteur fait planer le doute au-dessus de notre tête qui n'arrive pas à mettre toutes les pièces du puzzle à la bonne place. Certaines pièces, nous les avons en main, mais nous ne savons pas quoi en faire!

Soit dit en passant, l'auteur a certainement dû remettre bien quelques fois sa cervelle en place lors de l'écriture de son thriller, tellement la trame est complexe et tordue. Mais pour nous, lecteurs, tout se met en place comme il se doit, pas d'inquiétude à avoir.

Ted McKay va en apprendre davantage sur lui, malgré ses étonnantes déficiences cérébrales. Une psy va l'aider à mettre de l'ordre dans "ses tiroirs" pour qu'il puisse y voir un peu plus clair.

L'auteur nous enfouit dans un monde étrange, soit dans un espace entre l'esprit sain et la folie. Nous suivons en fait un homme qui marche sur un fil et qui risque de tomber d'un côté comme de l'autre. Le problème, c'est qu'il ne tombe pas et cela engendre le fait qu'il reste coincé entre deux états, et nous avec! Que croire, qui croire? Cet aspect-là reste pour moi fascinant dans ce bouquin.

On avance lentement, très lentement, mais c'est cela qu'on souhaite finalement. Tout se met en place pièce par pièce et nous savourons cette avancée avec patience. Et, au fond, nous savons que nous n'allons pas forcément dans la bonne direction! C'est bien amené!

Le dénouement est troublant, très troublant. Au final, j'ai eu entre les mains un thriller qui m'a bien fait réfléchir. Et, d'ailleurs, je réfléchis encore.

Bonne lecture.

Publié dans Littérature espagnole

Commenter cet article