"Jusqu'à ce que la mort nous unisse", de Karine Giébel --- coup de coeur!

Publié le par Paco

"Jusqu'à ce que la mort nous unisse", de Karine Giébel
Éditions Fleuve noir / 2009
605 pages

Karine Giébel nous emmène en montagne! Cela nous changera - peut-être! - des huis clos dont elle est, pour moi, une grande spécialiste. Nous sommes dans le département des Alpes-de-Haute-Provence, dans la vallée du Verdon, dans une station touristique réputée pour les plaisirs de la randonnée.

Vincent Lapaz est guide de montagne, un vrai tombeur - pas en montagne! -, pour ne pas dire un vrai salopard. C'est en tout cas ce que vous diront quelques jeunes filles si vous leur posez une fois la question! Vincent s'est fait larguer il y a 5 ans, - grande souffrance!

Après quelques dizaines de pages, j'ai finalement envie de revenir sur ce que j'ai dit. Nous sommes bel et bien dans une sorte de huis clos, mais en pleine montagne! Ce monde-là, qui gravite autour du parc très sauvage du Mercantour, est une sorte de microcosme, tout le monde se connaît, et ceci depuis très longtemps. La rude montagne unit les gens, pour le meilleur et pour le pire.

Karine Giébel nous donne un aperçu de chaque personnage, un petit bout de leur parcours de vie, une ouverture sur leur âme, leurs secrets bien enfuis que nous percevons mais que nous ne connaissons pas; bref, elle nous plonge dans son thriller d'une main légère mais insistante. Et bien évidemment, nous plongeons la tête la première sans aucun effort, bien au contraire.

Un personnage troublant m'intrigue pas mal. Le guide de montagne Vincent Lapaz dévoile plusieurs facettes assez complexes de lui-même. Un homme de la nature aimant la liberté, ses vieux amis et son job, un type bien et simple, et paradoxalement une sorte de prédateur en puissance, un "avaleur" d'âmes. Nous apprendrons à bien le connaître et son histoire va, je pense, bien vous toucher.

Ce qui est intéressant dans ce thriller, c'est ce côté "ambiance dans une contrée retirée", où la région elle-même porte une âme assez intense et persistante. En tant que lecteurs, nous ne faisons pourtant que passer, - nous nous sentons un peu étrangers -, mais nous allons tout de même nous immiscer dans des affaires très personnelles.

Qui dit petit village, dit arrangement et petits salopards d'élus politiques. Dans cette intrigue, l'auteur mettra en avant des pratiques et des comportements similaires à un amas de déchets ambulants non compostables.

Qui dit petit village, dit quelques secrets sur des affaires gênantes, bien enfouies, qui ne devraient jamais être déterrées. Mais apparemment quelqu'un souhaite jouer le rôle de fossoyeur et déterrer une puissante masse de merde.

Deux personnes, courageuses et animées par leur besoin de rendre justice, vont être au cœur d'une sale affaire.

Karine Giébel, fidèle à son style, va nous préparer un terrain maudit sans se presser, en prenant son temps, pour ne rien négliger.

Mais fidèle à ce que j'aime et surtout à ce que je n'aime pas, il y a certaines longueurs qui m'ennuient assez. Je suis bien conscient que l'auteur cherche à nous enfouir dans son atmosphère, ses personnages, mais sur ce coup-là, pour moi, c'est un peu plat durant bien des pages.

Il y a un "personnage" à part entière qui prend une place énorme dans cette histoire, c'est la montagne. Un grand paradoxe cette région! Tant de beauté, d'espace et de liberté dans une ambiance finalement très noire, étouffante et violente.

Les révélations qui arriveront petits à petits, - les pièces du puzzles qui s'assemblent lentement -, nous détruiront à petit feu à travers la douleur des personnages qui reçoivent des salves de violence en plein visage. Leur douleur et leur souffrance deviendront désormais les nôtres.

Cette histoire prend une accélération surprenante et nous envoie au tapis en pas mal de rounds. Nous nous relevons toujours, avec à chaque fois quelques blessures superficielles, jusqu'à recevoir un coup dévastateur dans le ventre.

Au final, un grand coup de coeur, surtout au niveau des personnages qui m'ont énormément touché. Avec ce thriller, Karine Giébel vous donnera l'occasion de développer une rage et une haine sans précédent. Une histoire d'une puissante cruauté, mais également une très belle histoire. Un contraste qui dégage de fortes émotions!

Bonne lecture.

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 25/06/2016 11:45

Une lecture forte que j'avais bien aimé.